> Collections du Musée > Les incontournables du Musée
 
numéro d'inventaire :
E.982.9.1
Facteur :
Maurice Martenot (1898-1980)
Lieu de fabrication :
Paris, France
Date de fabrication :
Vers 1930

Figurant parmi les tout premiers instruments de musique électronique, les Ondes Martenot ont traversé l’ensemble du XXe siècle et restent aujourd’hui utilisées dans les films, les chansons de variété et la musique savante (Honegger, Messiaen, Jolivet, mais aussi Brel, Radiohead, Yann Tiersen y ont recouru).

Inventées par Maurice Martenot, les Ondes Martenot furent présentées pour la première fois à l’Opéra de Paris en 1928. Violoncelliste et opérateur radio pendant la guerre 14-18, Maurice Martenot crée cet instrument avec à l’esprit certaines caractéristiques du jeu des instruments à cordes frottées.

Instrument monodique, l’onde ne peut émettre qu’une seule fréquence à la fois. Dès la deuxième version de l’instrument, l’Onde Martenot ressemblait à une simple boîte au-devant de laquelle courait un ruban souple, mobile, actionné à l’aide d’une bague (dans laquelle se loge l’index de la main droite de l’ondiste) et qui était reliée à un potentiomètre. Le musicien avait alors pour seul appui une tablette saillante sur laquelle était figuré un clavier. Ce modèle – bien que sensiblement différents du tout premier – n’exploitait donc que le « jeu à la bague », ou « jeu au ruban », qui produit des timbres proches de la voix, ainsi que des effets de legato et de glissando.

L’instrument du Musée de la musique

Description

Cette Onde, mise au point au début des années 1930, ne comporte qu’un seul « diffuseur », mobile, renfermant deux haut-parleurs. Deux autres diffuseurs (un « métallique » comportant un gong et l’autre « palme », traversé de vingt-quatre cordes) seront adjoints aux modèles construits dans les années cinquante.

Dans la caisse, à gauche, un tiroir contient les jeux de timbres, ainsi que la touche d’expression et d’intensité. Réagissant aux pressions les plus infimes, celle-ci permet d’émettre le son en modulant finement les paramètres de jeu (attaques, nuances). Au niveau du fronton, un petit disque mobile noir, horizontal, raccordé à un voltmètre, permet de régler l’accord de l’Onde.