> Collections du Musée > Les incontournables du Musée
 
numéro d'inventaire :
E.2002.3.1
Facteur :
Robert Bouchet (1898-1986)
Lieu de fabrication :
Paris, France
Date de fabrication :
1958

Cette guitare classique et sa jumelle, également conservée au Musée de la musique, ont appartenu au célèbre duo formé par Ida Presti et Alexandre Lagoya. Emblématiques de la renaissance de la guitare classique en France après la seconde guerre mondiale, ces deux instruments ont inspiré de nombreux compositeurs, comme Joaquin Rodrigo et André Jolivet.

Artiste-peintre de formation, Robert Bouchet fait en 1938 la connaissance du grand luthier Julian Gomez Ramirez. C’est en observant très longuement ce maître de la tradition espagnole qu’il se forme au métier de luthier et devient, dès les années cinquante, une référence incontournable. Le travail de Bouchet est guidé par un souci esthétique majeur : « obtenir une grande égalité, un grand équilibre entre les basses et les aigus ». Toutes les modifications qu’il apporte vont dans ce sens : « donner plus de consistance aux aigus et de souplesse aux basses ». En 1957, il y ajoute un élément décisif, une barre transversale asymétrique sous le chevalet, sa « barre d’âme ».

Composée par Ida Presti en 1966, cette Étude fantasque est interprétée par Olivier Chassain et Stein-Erk Olsen.

L’instrument du Musée de la musique

Histoire

Après la mort prématurée d’Ida Presti en 1967, cette guitare a été conservée par sa fille Elisabeth. C’est en 2002 qu’elle a été acquise par le Musée de la musique.

Description

Ce modèle est composé d’une caisse et d’éclisses en bois de palissandre de Rio et d’un manche en acajou du Honduras. La touche est en ébène du Gabon, la table d’harmonie en épicéa. L’instrument est muni d’une barre d’âme, pièce d’épicéa disposée sous la table au niveau du chevalet.

Décor

Des décors en marqueterie ornent le pourtour de la rose, le chevalet, les bords de table et du fond.