> Collections du Musée > Les incontournables du Musée
 
numéro d'inventaire :
E.1111
Facteur :
Antonio Stradivari (1644 ou 1649-1737)
Lieu de fabrication :
Crémone, Italie
Date de fabrication :
1708

Ce Stradivarius - c'est-à-dire ce violon fabriqué par Antonio Stradivari - fait partie de la période de maturité ou « période dorée » (environ 1700-1720) de la production du célèbre luthier.

Sur les 1100 instruments construits par Stradivari et ses fils, environ 650 instruments nous sont parvenus.

Exerçant à une époque où le violon devient soliste, Stradivari produit des violons de formes et dimensions différentes. Celles des instruments de la « période dorée » sont devenues depuis les canons principaux pour la lutherie du violon.

Œuvre d’une virtuosité saisissante, le 24e Caprice de Niccoló Paganini (1782-1840) -un thème suivi de onze variations - est ici interprété par Pierre Amoyal.

L’instrument du Musée de la musique

Histoire

Violoniste amateur, le Général Davidoff avait acquis ce violon en Russie pour former un quatuor complet. Légué en 1889 au Musée instrumental, ce Stradivarius fait aujourd’hui partie des 7 instruments du luthier crémonais conservés au Musée de la musique.

Description

Comme pour le plus grand nombre des violons anciens, le "Davidoff" a certes été partiellement modifié, aux XVIIIe et XIXe siècles, pour l'adapter aux évolutions des pratiques, contextes et répertoire (manche, touche, etc.). Ses caractères essentiels - la caisse et la tête - font de ce violon un témoignage exceptionnel de la facture de Stradivari : le fond, en une seule pièce d'érable ondé, présente de belles ondes chatoyant dans la lumière. Le vernis, de jaune doré à rouge clair, magnifie le bois du fond, des éclisses, et le dessin de la volute.

État de jeu

Le « Davidoff » a été joué et enregistré par Pierre Amoyal ("Les instruments précieux du Musée du Conservatoire", vol.2, Erato Masters).