Erreur sur la ligne 1 la position 2
Raison : Un caractère incorrect a été trouvé dans un contenu de texte.
Source : @
Erreur sur la ligne 1 la position 2
Raison : Un caractère incorrect a été trouvé dans un contenu de texte.
Source : @
Inde

En savoir + sur...

Contextes culturels : Asie du Sud

Inde

Musiques : Asie du Sud

musique hindoustanie
Khyal

Instruments : Asie du Sud

Les musiques dévotionnelles

 

La musique est un élément essentiel des pratiques rituelles. Selon les communautés religieuses (hindoues, musulmanes, sikh, chrétiennes, etc.) et les contextes, on trouve des formes musicales extrêmement diverses.

Prenons l’exemple des musiques associées à l’activité du temple hindou. Le culte aux divinités consiste en des puja (offrandes), assurées quotidiennement par les prêtres brahmanes. Une offrande se compose au minimum de cinq substances symbolisant les cinq éléments constitutifs de l’univers (air, eau, feu, terre, vide) et requiert l’intervention de sonorités musicales que le prêtre réalise lui-même par le jeu d’une cloche ou d’un gong. La musique, dans sa forme ici la plus minimale, est conçue comme une des voies par laquelle on rend culte aux divinités hindoues.

Outre le son de la cloche, on peut entendre de nombreuses autres formes musicales dans le temple. Que ce soit pour accompagner les offrandes quotidiennes, les fêtes du calendrier rituel ou les processions à l’intérieur et à l’extérieur de l’espace cultuel, les autorités du temple font régulièrement appel à des orchestres professionnels de hautbois et tambours par exemple ou, comme au Kerala, à des troupes de tambourinaires. 

 
 Texte de Christine Guillebaud