> Catalogue > Fiches thématiques
 

Evangile

 

J.S. Bach

 

La Réforme

Qu'est-ce que la Passion ?

Retable de l'église San Nicolo de Foligno (Italie), Niccolo di Liberatore, dit L'Alunno (Anges-Flagellation-Portement de croix-Chemin du Calvaire) © Musée du Louvre/A. Dequier - M. Bard

 Le mot Passion avec une majuscule a une signification bien particulière : celle de la souffrance de Jésus sur le chemin de la crucifixion.

Le mot désigne l’ensemble des différentes étapes décrites dans les quatre Évangiles de Luc, Marc, Jean et Matthieu, issus du Nouveau Testament : Trahison de Judas – Arrestation – Reniement de Pierre – Procès – Crucifixion.

La lecture chantée de ces textes, dans le cadre de la Semaine sainte, constitue la célébration de la Passion. Au Moyen Âge, elle est psalmodiée à plusieurs voix : l’évangéliste et les différents protagonistes du récit (Jésus, Judas, Pilate, les grands prêtres, la foule…).

Les Passions de J.S. Bach

Leipzig en 1714. A gauche , l'église Saint-Thomas où fut jouée la Passion selon saint Matthieu en 1927. A droite, l'église Saint-Nicolas où fut jouée la Passion selon saint Jean en 1724 © Stadtgeschichtliches Museum, Leipzig

Cantor de l’Église réformée de Saint-Thomas de Leipzig, Johann Sebastian Bach (1685-1750) compose cinq passions pour les célébrations du Vendredi saint. Seules deux nous sont parvenues dans leur intégralité : la Passion selon saint Jean BWV 245 (1724) et la Passion selon saint Matthieu BWV 244 (1727).

Les Passions de Bach sont des oratorios, c’est-à-dire des drames musicaux dont le sujet est religieux. Leur structure – airs, récitatifs, chœur – est proche de celle de l’opéra, à l’exception importante qu’elles ne sont pas destinées à être mises en scène.

A venir : Reconstitution de la Passion selon saint Marc
A partir du livret conservé, les étudiants du Conservatoire de Paris, avec un ensemble instrumental réduit, ont relevé le défi de reconstituer cette œuvre.

Les Passions d'autres compositeurs

Le Christ au roseau, dit aussi Ecce Homo, vers 1639 - 1640, Guido Reni © Musée du Louvre/A. Dequier - M. Bard

La Passion occupe une place privilégiée dans la musique religieuse occidentale. Le récit de la mort et de la souffrance du Christ prend des formes musicales différentes : oratorios, cantates, chorals, motets. Le texte peut être donné dans son ensemble (Passion) ou fragmenté, (Crucifixion, Reniement de Pierre etc.). Quelques exemples :

Anonyme

Joseph Haydn (1732-1809)

Felix Mendelssohn (1809-1847)

Francis Poulenc (1899-1963)

Musiques pour la Semaine sainte

La Cene, Philippe de Champaigne, 2e quart 17e siècle ; 3e quart 17e siècle, Paris ; musée du Louvre  © Musée du Louvre/A. Dequier - M. Bard

La Semaine sainte commémore la dernière semaine de la vie terrestre de Jésus, telle que la décrivent les quatre Evangiles. Elle commence avec le dimanche des Rameaux et s’achève avec le Samedi saint, juste avant la fête de Pâques.

Différents compositeurs écrivirent des Leçons de Ténèbres pour les offices du Mercredi, Jeudi et Vendredi de la Semaine sainte précédent le jour de Pâques.

Quelques exemples :

Marc-Antoine Charpentier (1643-1704)

Concert enregistré à la Cité de la musique le 10 novembre 2009 :

François Couperin (1668-1733)

La Passion dans les musiques traditionnelles

Procession du Vendredi saint à Séville, Nicaise De Keyser ©  Royal Museum of Fine Arts Antwerp

Issus des principaux rites des Églises chrétiennes (catholiques, orthodoxes, protestantes, orientales), les chants  liturgiques de la Semaine sainte ont été transmis oralement durant des siècles. Ils  reprennent  les grands thèmes de la Passion : la trahison ou le désespoir de Judas, le lavement des pieds, la crucifixion du Christ et l’annonce pascale du Ressuscité. Quelques exemples :  

Chants et polyphonies corses

Musique traditionnelle de Sardaigne

Musique traditionnelle d’Andalousie

Musique traditionnelle de l’Eglise orthodoxe

Musique traditionnelle des Eglises orientales

Concert enregistré à la Cité de la musique le jeudi 10 avril 2008 :

Pour en savoir plus sur les œuvres

Consulter les informations sur d'autres œuvres composées pour la Passion et  la Semaine sainte (leur date de composition, leur tonalité originale, le contexte de leur création...) et  la liste des documents qui leur sont attachés (concerts, enregistrements, partitions, livres) :

Pour aller plus loin...

Consulter le dossier de l'exposition organisée au Musée de la musique du  23 octobre 2001 au 20 janvier 2002 :

Quelques ouvrages de références consultables en accès libre à la Médiathèque de la Cité de la musique :

Quelques sites consacrés à la musique et à la liturgie :

Quelques sites de bibliothèques spécialisées :

Les interprètes des Passions de Bach