> Collections du Musée > Les incontournables du Musée
 
numéro d'inventaire :
E.2014.2.1
Facteur :
Curt Oltzscher
Lieu :
Romans, Drôme
Date
1916

Témoin de l’artisanat de fortune pendant la première guerre mondiale, ce violon a été construit par un soldat allemand originaire de Plauen (Saxe), alors qu’il était prisonnier en France.

L'instrument du Musée de la musique

Histoire

L’étiquette placée à l’intérieur de la caisse de résonnance donne de précieuses indications sur l’origine de cette instrument, daté du 25 décembre 1916, « Nuit de Noël », et fabriqué dans un camp de prisonniers allemands situé à Romans dans la Drôme. Le nom de Curt Oltzscher y figure, précédé de deux vers en allemand : « Le temps s’enfuit, alors sers-t-en. Agis avec calme et tu atteindras ton but ».

Description

Cet instrument présente un certain nombre de particularités. Première rareté, son origine : la fabrication d’instruments à cordes dans les tranchées est fréquente du côté français, tandis que sur le front allemand, et à l’arrière de celui-ci, les soldats se tournent plus fréquemment vers une lutherie d’instruments à vent et à percussions. Curt Oltzscher, qui inscrit sur l’étiquette de l’instrument son adresse en Allemagne, réalise un instrument pointant les possibles dialogues entre le côté français et le côté allemand – question également soulevée par la graphie que privilégie Oltzscher pour son prénom (« Curt » bien que les registres de la commune de Plauen l’aient enregistré sous le nom de « Kurt Oltzscher »).

Autre particularité, la facture de ce violon mêle des éléments de lutherie conventionnelle (chevilles et cordier sont des éléments standards produits en série pour les violons) et du bois de récupération sculpté. La forme, simple et soignée, est très originale, et s’apparente peu aux canons esthétiques de la lutherie classique. Les pourtours de la table et du fond ne comportent pas de filets. Le cordier, les chevilles et les cordes viennent d’un magasin d’instruments de musique de Romans.