> Dossiers pédagogiques > Repères musicologiques > Musiques du monde > Musiques > Musiques des Caraïbes

calypso

Calypso (kaiso)

En savoir + sur...

Contextes culturels : Caraïbes

Caraïbes
Trinidad et Tobago

Musiques : Caraïbes

Calypso

Instruments : Caraïbes

Pan/steeldrum
Origine du calypso

 

Le calypso – ou kaiso – est un genre musical issu de la communauté urbaine d’origine africaine de Trinidad et Tobago, dans les Caraïbes. Le terme peut définir une chanson de commentaire social ou le rythme caractéristique de son accompagnement instrumental. Celui-ci peut aussi servir à créoliser un morceau étranger.

Le calypso est né des chants responsoriaux et des polyrythmies pratiqués aux carnavals de la fin du XIXe siècle à Port of Spain (capitale de Trinidad). Cette musique accompagnait des joutes dansées (le stickfighting) où les danseurs s’affrontaient avec des bâtons.
Parallèlement à ces performances dont ils vont peu à peu se détacher, les solistes – appelés chantwells – commencent à se produire dans un contexte de type occidental : dans des tents – des cabanons de bambous – où le public paye une participation à l’entrée. C’est le début du calypso.

Dans les tents, l’orchestration connaît un bouleversement radical : disparition des membranophones, limitation des idiophones aux seuls shac-shacs (maracas) et adoption de cordophones (guitare, mandoline, cuatro…), puis d’aérophones européens (clarinette, saxophone…). Dans la rue les polyrythmies du carnaval favoriseront la création du pan dans les années 1930-40.

 
 Texte d'Aurélie Helmlinger