> Dossiers pédagogiques > Repères musicologiques > Musiques du monde > Contextes Culturels > Contextes Culturels : Asie intérieure

Turquie

Turquie

En savoir + sur...

Contextes culturels : Asie intérieure

Azerbaïdjan
Turquie

Musiques : Asie intérieure

Mugam
Zeybek

Instruments : Asie intérieure

Gaval
Kamancha
Tar
Saz
Zurna
Du « melting-pot » ottoman à la république

 

La Turquie présente un monde musical très varié, fonction d'une vaste géographie de steppes et de montagnes habitées par des groupes d'origines variées : Grecs, Lazes (apparentés aux Géorgiens), Juifs, Kurdes, Iraniens, Arméniens, Tsiganes, etc., et bien sûr Turcs de diverses origines tribales, issus des nomades de l'Altaï et de la steppe d'Asie Centrale (voir la carte).

Cette grande variété répandue sur tout le territoire de l'actuelle Turquie s'est reflétée particulièrement à Istanbul et à la Cour des Sultans où les musiciens étaient de toutes ces origines mélangées : la musique classique ottomaneEcoutez "sirto" par le quatuor Bogaziçi, synthèse de ces apports, conquit son indépendance par rapport au modèle persan à partir du XVIIe siècle, faisant rayonner en Méditerranée orientale son art du makam et ses formes musicales. Cette musique s'est aussi développée sous l'égide de la puissante confrérie mevlevie où elle joue un rôle central dans le rituel de l'audition mystique (sama').

Après les grands bouleversements des années 20, apparaît une Turquie républicaine, laïque, et une des premières tâches de Mustafa Kemal Atatürk fut de réformer l'alphabet et la langue et de créer une musique nationale.

Page suivante >>

 
 Texte de Jérôme Cler