> Dossiers pédagogiques > Repères musicologiques > Jazz

Didier Lockwood et Ensemble Lakatos

(10/05/2003)

 Ecouter le concert

Dans un article publié en 1933, Béla Bartók écrivait : « La musique hongroise savante d'aspect populaire (...) a été pratiqué[e] et divulgué[e] principalement par nos ensembles tsiganes urbains. » C'est dire l'importance de ces artistes dans l'histoire musicale magyare, à laquelle ils ont incorporé des strates de leur saga migratoire – éléments asiatiques, balkaniques, indiens, polyphonies rythmiques...

Âgé de trente-huit ans, Roby Lakatos appartient à la lignée de l'illustre violoniste János Bihari, vénéré par Liszt qui, déjà, avait attribué aux Tsiganes la principale force d'invention au sein de la musique hongroise – une analyse qui avait alors incommodé un certain establishment .

János Bihari, né en 1764, symbolisait le « style romanticohéroïque », fondé sur la « danse de recrutement » (ou verbounkoche ), exécutée par des Tsiganes sur les places de villages lors des sessions d'enrôlement de soldats organisées par les autorités. On y retrouve une structure commune à nombre d'airs tsiganes : un début lent, installant peu à peu la tension, puis un développement vif et allègre, avec, toujours, un lyrisme saisissant.

Roby Lakatos incarne à merveille le génie créateur de la diaspora tsigane, cette aptitude à s'emparer d'un matériau, à le revivifier en y imprimant son propre sceau. Il a été initié, par sa famille, à la grande tradition musicale de son peuple voyageur, en même temps qu'à l'héritage classique, étudié au Conservatoire de Budapest où il a remporté un premier prix en 1984. À la tête de son orchestre, le flamboyant violoniste dispense une musique à la fois érudite et ancrée dans le terreau populaire, brillante et d'une extrême sensibilité. Cet art de l'esprit et de la sensualité ne pouvait qu'enthousiasmer Didier Lockwood. Les deux hommes, qui ont déjà collaboré ensemble, se retrouvent le temps de quelques morceaux pour faire le bœuf. Dans la culture de l'un et de l'autre, l'improvisation est une corne d'abondance à laquelle leur muse se désaltère divinement.

Fara C.

[extrait de notes de programme]