> Dossiers pédagogiques > Repères musicologiques > Classique et contemporain

Portraits de compositeurs du XXe siècle

Compositeurs

Guides d'écoute

Le Sacre du printemps, Igor Stravinski, manuscrit autographe © Bibliothèque nationale de France, département de la Musique


















Le Sacre du printemps
, Igor Stravinski, manuscrit autographe
© Bibliothèque nationale de France, département de la Musique

Portraits de compositeurs au XXe siècle au travers des concerts enregistrés à la Cité de la musique

Créateurs inspirés, Stravinski, Messiaen, Dutilleux, Boulez, Xenakis et Berio, présents au travers des concerts enregistrés à la Cité de la musique, reflètent les multiples courants et tendances du XXe siècle. Entre néo-classicisme et avant-garde, chacun de ces compositeurs cultive un pluralisme stylistique à la lueur de mots d'ordre progressistes, de manifestes esthétiques ou d'avancées technologiques.
Quatre générations de compositeurs au service de la modernité se succèdent. Fer de lance du XXe siècle, la modernité marque une rupture avec l'histoire où les nombreux conflits internationaux dévoilent des attitudes radicales et des gestes audacieux allant jusqu'à la tabula rasa. Compositeur russe protéïforme, Igor Stravinski inaugure avec le Sacre du Printemps une nouvelle esthétique qui privilégie la puissance rythmique et la force dramatique. Nés respectivement en 1908 et 1916, Olivier Messiaen et Henri Dutilleux se fondent sur un langage très personnel empreint de lyrisme (Henri Dutilleux : Ainsi la nuit) et de correspondances synesthésiques (Olivier Messiaen : Quatuor pour la fin du temps). Vient ensuite la génération suivante des compositeurs nés autour de 1925 avec Iannis Xenakis, Pierre Boulez et Luciano Berio qui prônent l'élargissement de la matière sonore.
Sensibilisé par la conquête de l'espace sonore, Pierre Boulez développe le rôle de la lutherie électronique dans Répons. Architecte et compositeur, Iannis Xenakis est l'un des premiers à croire aux vertus de l'art-science et élabore de gigantesques spectacles multimédia (La Légende d'Eer). Fondateur du studio de phonologie de Milan, Luciano Berio s'intéresse aux prouesses vocales contemporaines tout en travaillant sur les nouvelles formes de virtuosité, dans l'ordre d'un au-delà de l'instrument romantique (Sequenza I).