Erreur sur la ligne 1 la position 2
Raison : Un caractère incorrect a été trouvé dans un contenu de texte.
Source : @

Le classicisme viennois

Esthétique

Compositeurs

Guides d'écoute

Les formes classiques

 

 
Le Menuet
 
Le menuet, Tiepolo, Paris, musée du Louvre
© Photo RMN

Danse populaire française, le menuet devient vers le milieu du XVIIIe siècle un mouvement instrumental de la symphonie et de la musique de chambre. Le rôle du menuet est fondamental pour l’équilibre dramatique. Son caractère alerte et plaisant le place, le plus souvent, en troisième position, au moment où dans l’architecture globale, l’œuvre s’infléchit vers la résolution générale des tensions. Cependant si l’œuvre est écrite dans une tonalité mineure, le menuet, lui aussi en mineur, n’assume pas sa fonction de détente et renforce même la tension (Mozart : Symphonie n°40 en sol mineur).

Par ailleurs, si le menuet est placé en deuxième position et suivi alors du mouvement lent, sa fonction habituelle n’opère pas non plus. Dans le Quintette en sol mineur à deux altos K. 516, le menuet présente la double caractéristique : il est en sol mineur et se situe en deuxième position, le mouvement lent arrive donc en troisième et le final rapide est précédé, de surcroît, d’une longue et sombre introduction lente. Le plan habituel est donc désarticulé. La configuration choisie par Mozart, alliée à l’expression tonale sombre concourent à transmettre toute l’émotion et l’expression de la douleur qui sous-tendent cette œuvre.

   
Texte de Florence Badol-Bertrand