> Dossiers pédagogiques > Instruments du Musée

Les vièles d'Orient

Pièces emblématiques

Histoire de l'instrument

Pièces les plus emblématiques du musée

Vièle Kemençe, anonyme, Istanbul, fin du XIXe siècle Numéro d'inventaire : E. 1155


Vièle Kemençe, anonyme, Istanbul, fin du XIXe siècle, E. 1155
© Cité de la musique - Photo : Jean-Marc Anglès

Cette jolie vièle appelée kemençe en Turquie, piriforme et taillée dans une seule pièce d’épicéa, s’apparente à la lira grecque.  

Le dos de la caisse de résonance est recouvert de fines côtes d'ivoire que séparent des filets de bois. Le milieu du dos de la caisse ainsi que la partie supérieure du manche et le cheviller sont recouverts d'un plaquage d'écaille incrusté de motifs floraux en nacre.    

La table est percée de deux ouïes symétriques en forme de D. Trois cordes en boyau sont attachées à une solide boucle de tissu et sont tendues sur de longues chevilles en ivoire dont la tête évoque la forme d'une tulipe.  

Le kemençe est essentiellement joué dans la musique d'art turque (sanat müzigi), musique classique ottamane qui s’est développée à partir du XVIIe siècle à Istanbul et à la Cour des Sultans où se côtoyaient des musiciens d’origines diverses.

fermer
Votre nom :

Votre email :

Destinataire :

Message :
fermer
fermer
URL :
fermer