> Dossiers pédagogiques > Instruments du Musée

Instruments du Musée

Basse de viole, Henry Jaye, Southwark, 1624

Numéro d'inventaire : E. 73

Basse de viole, Henry Jaye, Southwark, E. 73
© Cité de la musique - Photo : Jean-Marc Anglès

La basse de viole de Henry Jaye est la plus ancienne des collections du musée.

Le manche, très large et très plat, comporte sept frettes de boyau, ce qui explique, en partie, la sonorité si caractéristique de la viole par comparaison aux instruments sans frette comme le violon.

Elle est montée de sept cordes fixées sur sept chevilles. La touche, plaquée d'ébène, est creusée par-dessous la partie recouvrant la table, ce qui confère sa légèreté.

Le chevillier, finement sculpté, se termine par une volute ajourée, et une rose aveugle, en forme de médaillon ovale, orne la table.

L'Angleterre privilégie l'usage de la viole en consort, réunissant plusieurs violes de différentes tessitures. C'est pour un tel ensemble que Purcell écrivit ses admirables fantaisies.

fermer
Votre nom :

Votre email :

Destinataire :

Message :
fermer
fermer
URL :
fermer