> Dossiers pédagogiques > Instruments du Musée

Histoire de l'instrument

Qu'est-ce qu'une viole ?




La viole appartient à la famille des instruments à cordes frottées à archet.

Instrument de prédilection des cours princières, de concerts intimes chez les nobles ou les bourgeois, la viole est appréciée pour sa sonorité, comparée à la voix humaine.

L'instrument est reconnaissable à  sa forme : épaules tombantes, dos plat mais souvent plié au niveau du lobe supérieur de la caisse.

La table est voutée mais conçue différemment de celle du violon, percée d'ouïes généralement en forme de C.

Ses six cordes de boyau s'accordent, comme le luth, en quarte et tierce. Sa large touche est barrée de frettes en boyau.

Au XVIIe siècle, les luthiers français rajoutent une septième corde nécessaire en particulier pour jouer les œuvres, d'une grande virtuosité, du compositeur Sainte-Colombe.

Les instruments les plus luxueux (violes mais aussi violons) sont ornés d'une tête sculptée. Ils ont été conservés pour leur raffinement ornemental. Les instruments d'une facture plus courante, sans ornementation, ont disparu.

Différentes conceptions de facture apparaissent selon chaque pays :

    - la lutherie vénitienne conserve la méthode archaïque de construction de la table, en forme de gouttière, méthode économe en bois mais dont il ne subsiste pratiquement aucun exemple.

    - en France, une autre technique est utilisée, notamment par le luthier parisien Michel Collichon : la table est composée de cinq pièces longitudinales de bois ployées à l'avance puis collées ensemble. Ce principe permet de respecter les sens des fibres, ce qui présente un avantage acoustique et une notable économie de bois et de travail.

    - la viole dite "anglaise" des premières décennies du XVIIe siècle relève d'un procédé de construction déjà utilisé pour le luth : la caisse est construite sur moule.

Toujours en Angleterre, Christopher Simpson décrit un instrument hybride, the division-Viol (Londres, 1665). Il s'agit d'une viole dont la table d'harmonie est construite et sonne comme celle d'un violon. Sa petite taille permet aux virtuoses d'exécuter avec aisance des diminutions.

fermer
Votre nom :

Votre email :

Destinataire :

Message :
fermer
fermer
URL :
fermer