> Dossiers pédagogiques > Instruments du Musée

La leçon de musique, Jean-Marc Nattier, France, 1710, E.997.13.1
© Cité de la musique - Photo : Jean-Marc Anglès

Connue dès le XVe siècle, la viole de gambe passe par l'Italie et se répand à travers toute l'Europe.

Elle se décline en famille qui réunit dessus, tailles ou ténors, basses et contrebasses.

Jouée principalement en ensemble ou consort en Angleterre, sa voix soliste, par l'intermédiaire de la basse de viole, triomphe en France, sous le règne de Louis XIV.

Une brillante école de virtuoses français se constitue sous la houlette de Sainte-Colombe, Marais, Caix d'Hervelois, Forqueray.

Concurrencés par la famille des violons, les membres de la famille des violes disparaissent les uns après les autres. Seule survivante, la basse doit cependant céder sa place au violoncelle, à partir de 1760.

Le Musée de la musique est riche de 105 violes, témoins de l'histoire de cet instrument et de son évolution.

Quelques exemples...

Ténor de viole, Jean Rose, Londres, 1604, E. 980.2.394 ; basses de viole, Henry Jaye, Southwark, E 73 ; John Pitts, Londres, 1670, E. 979.2.68 ; Edward Lewis, Londres, 1687, E. 1443

© Cité de la musique - Photo : Albert Giordan

fermer
Votre nom :

Votre email :

Destinataire :

Message :
fermer
fermer
URL :
fermer