> Dossiers pédagogiques > Instruments du Musée

Musique de l'Inde du Nord

Le raga




Ecoutez... Extrait du raga abhogi. Philippe Bruguière, rudra vina ou bin, Inde du Nord

Chaque concert de musique indienne, qu'il s'agisse d'un genre ou d'un style dit « classique » ou « léger » réunit trois éléments musicaux essentiels : un aspect mélodique (raga), un aspect rythmique (tala) et un contenu poétique (pada).

Le mot raga dérive du sanscrit ranj qui signifie : « ce qui affecte ou ce qui colore l'esprit et qui procure du plaisir ».

Le but d'un raga est de procurer un ravissement esthétique, d'offrir à l'auditeur une « saveur » à goûter. C'est pourquoi il est difficile de définir une entité aussi abstraite qui a émergé il y a plus d'un millénaire.

Le raga est un concept ouvert au sein duquel l'association d'un raga spécifique avec un état émotionnel particulier, une saison ou un moment de la journée, est aussi important que sa structure mélodique.

Il peut être regardé comme un cadre mélodique approprié à la composition et à l'improvisation, possédant une forme unique, incarnant une seule idée musicale.

Un raga est constitué d'une échelle fixe composée d'au moins cinq notes et d'un certain nombre de traits particuliers tels que l'ordre d'apparition et le niveau de hiérarchie qui existe entre ses intervalles, l'importance et la durée de chaque note (notes pivot ou dominantes), l'intonation et l'ornementation de ses notes ou encore les mouvements , progressions mélodiques et motifs (une ou plusieurs phrases-clés) qui lui sont propres.

fermer
Votre nom :

Votre email :

Destinataire :

Message :
fermer
fermer
URL :
fermer