> Dossiers pédagogiques > Instruments du Musée

Instruments du Musée

Saxophone basse en si bémol,Adolphe Edouard Sax, Paris, entre 1905 et 1928

Numéro d'inventaire : E.995.20.1

Saxophone basse en si bémol,
Adolphe Edouard Sax, Paris, entre 1905 et 1928,
E.995.20.1
© Cité de la musique - Photo : Albert Giordan

Ce saxophone basse en si bémol a été construit par le fils d'Adolphe Sax. Dernier d'une fratrie de cinq enfants dont deux mourront en bas âge (Anna Emilie, 1853-avant 1945, Adèle Marie Amélie, 1855-1856, Adolphe Charles Antoine, 1856-1858, Adèle Marie, 1858-1938), Adolphe Edouard (1859-1945) prend la succession des activités de son père. Il est également chef d'orchestre.

En laiton argenté, l'exemplaire du Musée de la musique est muni de 18 clefs pourvues de plaques rondes et plates. Les clefs, à tringle ou à manchon, sont fixées sur des tourillons. La dernière partie du bocal est démontable, ce qui permet d'accorder l'instrument.
Le doigté de base est le même que celui de l'instrument moderne, sans toutes les clefs de trilles et avec une tessiture plus réduite (note la plus grave si, effet réel la ; note la plus aiguë mi bémol, effet réel bémol). L'instrument comporte encore la double clef d'octave.

Le saxophone basse en si bémol sonne à l'octave du saxophone ténor. Très lourd, encombrant et coûteux, il est peu utilisé. Il continue néanmoins d'être présent dans les harmonies et surtout dans les ensembles de saxophones.

fermer
Votre nom :

Votre email :

Destinataire :

Message :
fermer
fermer
URL :
fermer