> Dossiers pédagogiques > Instruments du Musée

Instruments du Musée

ES 175 D, Gibson, Etats-Unis, Kalamazoo, vers 1956

marque : Gibson
numéro d'inventaire : E.994.14.1

ES 175 D, Gibson,
Etats-Unis, Kalamazoo, vers 1956
marque : Gibson
E. 994.14.1
© Cité de la musique - Photo : Jean-Marc Anglès

Ecoutez... Johnny B. Goode, Chuck Berry

Le modèle ES 175 D, créé en 1949, est rapidement devenu un classique du son de guitare jazz qu'il a largement contribué à définir.

D'une facture assez simple, cette guitare à caisse creuse se compose d'une table en contreplaqué, jugée suffisante car il ne s'agit plus tant d'amplifier un phénomène naturel que de créer un nouveau son. Le pan coupé, introduit sur les guitares Gibson dans l'immédiat avant-guerre, deviendra à la suite de
l'ES 175 D une caractéristique standard des guitares de jazz. Né avec un micro P90 à simple bobinage, l'instrument est équipé à partir de 1953 de deux micros du même type, puis de deux micros à double bobinage (PAF) en 1957.

L'exemplaire du Musée de la musique, très classique, est encore fabriqué de nos jours, quasiment inchangé. La table et le fond voûtés sont en érable multiplis. Le pan coupé est de type florentin. Le manche, d'une seule pièce, est en acajou et muni de barrettes de type Jumbo. L'instrument est muni de deux micros P90 à simple bobinage et de quatre potentiomètres (volume et tonalité par micro). Le chevalet en palissandre permet un réglage en hauteur. Le cordier métallique est de forme trapézoïdale.

De nombreux guitaristes de jazz de l'après-guerre ont utilisé l'ES 175 D : Barney Kessel, Herb Ellis, René Thomas, Joe Pass, Jim Hall, et encore de nos jours Pat Metheny ou Christian Escoudé.

fermer
Votre nom :

Votre email :

Destinataire :

Message :
fermer
fermer
URL :
fermer