> Dossiers pédagogiques > Instruments du Musée

Histoire de l'instrument

Les guitares électriques à caisse creuse

Guitare électrique « ES 175 D », Marque Gibson, Kalamazoo, 1956, E.994.14.1, © Cité de la musique - Photo : Jean-Marc Anglès
Guitare électrique Les Paul Custom « Black Beauty », Marque Gibson, Etats-Unis, © Cité de la musique - Photo : Jean-Marc Anglès
Guitare acoustique, Marque Gibson, Nashville, 1935, E.997.8.1, © Cité de la musique - Photo : Jean-Marc Anglès

La guitare électrique à caisse creuse est une guitare acoustique, avec une caisse de résonance à laquelle sont adjoints un ou plusieurs micros électromagnétiques. En dépit d'une construction traditionnelle, cette guitare marque une étape réelle dans l'évolution et dans la conception de l'instrument électrique : le son amplifié prime sur la résonance naturelle de la caisse.

Lloyd Loar, musicien et acousticien chez Gibson entre 1920 et 1924, serait à l'origine de ce type de guitare. Il met au point pendant cette période plusieurs prototypes de micros sans toutefois convaincre la firme Gibson. C'est au début des années 30 que la firme Rowe DeArmond fabrique le premier micro commercialisé.

En 1935, Gibson, jusque-là peu convaincu par les projets de Loar, lance le modèle ES 150, la première guitare munie d'un micro électromagnétique. Ce type de micro porte le nom de son premier utilisateur, le guitariste de jazz Charlie Christian qui popularisa la ES 150. Différents modèles (ES 125,
ES 175 D, ES 350, ES 5) se succéderont.

Depuis la Deuxième guerre mondiale, d'autres constructeurs ont investi le marché : Gretsch, Martin aux Etats-Unis... et en Europe, Jacobacci, Burns, Hofner, pour ne citer qu'eux.

fermer
Votre nom :

Votre email :

Destinataire :

Message :
fermer
fermer
URL :
fermer