> Dossiers pédagogiques > Expositions temporaires du Musée

Lénine, Staline et la musique

Dans la Rue musicale

 

Les reliefs de Joseph Tchaïkov pour le pavillon soviétique de l'exposition internationale de 1937 au Trocadéro de 1937

 

Vue de l'exposition, photo Léonie Young © Cité de la musique

Exhumés récemment lors d'une fouille archéologique dans la glacière du château de Baillet-en-France, les fragments brisés d'un ensemble monumental de musiciens et des danseurs accueillent le visiteur dans la Rue musicale. Réalisés dans un style précurseur du réalisme socialiste par le sculpteur ukrainien Joseph Tchaïkov (1888-1936), ces bas-reliefs de béton armé, représentant les peuples de l'URSS, ornaient les massifs du pavillon soviétique de l'Exposition internationale des Arts et Techniques de la Vie moderne de 1937.

A l'issue de l'exposition internationale, la sculpture de Moukhina rejoint Moscou tandis que les reliefs de Tchaïkov sont offerts par les Soviétiques à l'Union fédérale de la métallurgie CGT qui les installe dans le parc du château qu'elle vient d'acquérir à Baillet-en-France. Lieu de loisir ouvrier sous les premiers congés payés, confisqué dès 1939, la propriété devient un centre de jeunesse pétainiste.

 Au printemps 1941, avec la rupture du pacte germano-soviétique, les reliefs considérés comme des symboles du bolchevisme, sont détruits à la masse. Remisés après-guerre dans la glacière du château, ils tombent dans l'oubli.

Le château est détruit dans les années 1980. A la faveur d'un diagnostic archéologique réalisé en 2004, François Gentili, archéologue à l'Institut national de recherches archéologiques préventives, les met au jour et en retrace l'origine et le destin contrarié.

La restauration des reliefs, propriété de la commune de Baillet-en-France, a été réalisée sous la responsabilité scientifique de Chantal Quirot, restauratrice au MNAM et d'Elisabeth Marie-Victoire du Laboratoire de recherche des monuments historiques, par Denis Chalard et son équipe, grâce au concours financier du département du Val-d'Oise, de l'Institut national de recherches archéologiques préventives et de la Cité de la musique. L'ensemble des reliefs est visible au musée de Guiry-en-Vexin.

 

En savoir +

fermer
Votre nom :

Votre email :

Destinataire :

Message :
fermer
fermer
URL :
fermer