> Dossiers pédagogiques > Expositions temporaires du Musée

Lénine, Staline et la musique

Réalisme socialiste

Vue de l'exposition, photo Léonie Young © Cité de la musique

Dans les années qui suivent l’arrivée de Staline au pouvoir, les idéaux nés de l’enthousiasme révolutionnaire s’assombrissent : le divorce est flagrant entre les tenants de l’avant-garde et les défenseurs d’un art prolétarien dogmatique.

Ayant achevé l’organisation formelle de la vie littéraire et artistique par la création d’unions des créateurs, le pouvoir instaure une doctrine esthétique qui s’impose à tous. Dorénavant l’utopie n’a qu’un seul nom : le « réalisme socialiste », réaliste par sa forme et socialiste par son contenu. Le « formalisme » est déclaré principal ennemi de l’art soviétique.

La musique des compositeurs soviétiques doit se conformer aux principes du « caractère populaire », de la « mélodicité » et de l’« esprit idéologique ». La répression s’abat sur ceux qui ne suivent pas ces préceptes.

En savoir +

fermer
Votre nom :

Votre email :

Destinataire :

Message :
fermer
fermer
URL :
fermer