> Dossiers pédagogiques > Expositions temporaires du Musée

Christian Marclay : Replay

Guitar Drag 2000
 
 
 

Guitar Drag

© Christian Marclay

Courtesy galerie Paula Cooper

New-York

Guitar Drag

© Christian Marclay

Courtesy galerie Paula Cooper

New-York

Guitar Drag

© Christian Marclay

Courtesy galerie Paula Cooper

New-York

 

Projection vidéo, couleur, son

14 minutes

Ecran de 3 mètres de base.


La guitare électrique est l’unique protagoniste de Guitar Drag.

Le bruit assourdissant de cette solid body se fracassant sur le sol du désert texan est diffusé par un ampli puissant. L’instrument hurle.

Le face à face avec l’image est oppressant.

Guitar Drag n’est pas une performance
Fluxus, malgré sa filiation avec Violin to be Dragged on the Street (1961-1975) de Nam June Paik. Ce « sacrifice » renvoie au corps à corps enragé de Jimi Hendrix, des Who, des Sex Pistols ou de Clash avec leurs instruments.


Nourrie de la rudesse du blues, l’œuvre évoque le lynchage d’un Afro-Américain mis à mort après avoir été traîné par un camion dans un Texas en proie au racisme.

Marclay fait de la guitare électrique un manifeste et le prolongement émouvant du corps humain.

Pour aller plus loin

Questionnaire :
Vérifiez vos connaissances
       
Médiathèque de la Cité de la musique - accueil